Faire pitié tu seule

Quand t’es célibataire, y’a des choses qui te manquent plus que d’autres dans le fait d’être en couple. Quelqu’un à la maison quand tu rentres, à qui raconter ta journée, avec qui rire, contre qui se blottir au creux du lit…

Mais y’a aussi des choses qui sont plus roughs quand tu t’occupes de ton toi-même tu seule. Être malade en est une.

Tsé quand tu te réveilles en sueur à 3h du matin pis que tu coures aux toilettes pour vomir le fruit de tes entrailles, ben y’a pas personne qui va te lâcher un ‘Hey, ça va..?’ à moitié endormi à ton retour dans le lit en t’ouvrant les couvertes. Tu reviendras plutôt vers un lit qui aura déjà refroidi parce que y’a personne dedans pis tu te demanderas toute seule si ça va aller en grelottant.

Pis quand ça fera une couple de fois dans la même nuit que tu coures de justesse vers la salle de bain pis que tu décideras finalement de faire du camping dedans, y’a personne qui va t’apporter un verre d’eau ni cogner discrètement au petit matin avec un air de compassion. Tu te réveilleras plutôt la face accotée sur la balance, confuse et fatiguée sous l’unique regard de 2 chats qui comprennent pas pourquoi tu dors à terre. Pis si tu veux un verre d’eau, ben tu utiliseras tes maigres forces pour y aller toi-même. Idem pour ton envie de soupe Lipton pis de biscuits soda.

Personne ne sera pas là pour prendre soin de toi, te frotter le dos ou au moins te démontrer un minimum de support moral.

Tu fais pitié tu seule.

Parce que quand t’es tu seule, personne n’est concerné quand t’es malade à 3h du matin. Sauf 2 chats qui trippent de te voir debout à cette heure-là.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire