Travailler dans le communautaire

Travailler dans le communautaire, c’est voir les impacts de l’injustice sociale. C’est rencontrer des personnes qui vivent des situations difficiles. C’est écouter, aider, soutenir ces personnes dans leur quête de meilleures conditions. C’est s’insurger pour eux. C’est combattre la détresse humaine en apportant un peu de baume, un peu d’espoir. C’est souhaiter pouvoir changer les choses à grands coups de baguette magique. Et c’est aussi devoir se contenter de miettes de changements dans la société et se convaincre que continuer de se battre n’est pas vain. C’est faire toujours plus avec toujours moins. C’est souvent se sentir trop petite, inutile et impuissante face à tout ça.

Mais c’est aussi côtoyer des personnes au coeur gros comme la terre. C’est voir le soulagement et la fierté dans les yeux des gens quand les bonnes nouvelles arrivent enfin. Et c’est aussi recevoir une vague d’amour et de reconnaissance quand une de ces personnes revient pour dire à quel point ça a fait une différence pour eux, à quel point ton travail a changé quelque chose dans leur vie, même si c’est petit. Parce que c’est cette petite lueur de bonheur retrouvé et d’espoir dans leurs yeux qui nous prouve que oui, on peut faire une différence dans la vie des gens.

Et ça, ça vaut vraiment la peine de continuer à se battre pour ça.

P.S. : À tous ceux qui travaillent dans le milieu communautaire, soyez fiers de vos choix. Vous faites toute une différence pour des milliers de gens, ne l’oubliez jamais.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire